Le pouvoir des entreprises transnationales

Au cours des dernières décennies, les entreprises transnationales sont devenues un acteur de plus en plus incontournable de la vie politique et économique, et ce tout autour de la planète, occupant un terrain jusque là réservé aux États souverains. Les cadres juridiques, économiques et politiques demeurent largement inadaptés à cette nouvelle réalité, ce qui permet à ces entreprises d’échapper à leurs responsabilités.

Les firmes transnationales parviennent à inspirer nombre des politiques économiques et commerciales adoptées par les gouvernements, depuis le niveau local jusqu’au niveau global. Leur pouvoir et leur prestige semblent sortir inentamés de la crise économique globale, et elles se présentent parfois comme les seules capables de résoudre les grands problèmes mondiaux comme la sécurité alimentaire ou le changement climatique. Les projets de transformation sociale et d’émancipation, même lorsque leurs représentants parviennent au pouvoir politique institutionnel, se heurtent systématiquement au pouvoir réel des grandes entreprises, qui limite drastiquement leurs ambitions ou les contraint à des compromis permanents.

À cette montée en puissance en apparence inexorable, les citoyens et acteurs de la société civile ont répondu en mettant en œuvre des formes d’action très diverses, allant de la résistance vigoureuse aux stratégies de dialogue et de compromis. Ces actions et ces initiatives se sont développées à différents niveaux : celui du droit et des tribunaux, celui de l’incitation aux bonnes pratiques de « responsabilité des entreprises », celui de la construction d’un syndicalisme transnational renouvelé, celui de la sensibilisation des consommateurs, celui de l’invention de pratiques et de modèles économiques alternatifs.

Ce numéro de Passerelle regroupe des articles, des analyses et des récits d’expérience qui illustrent la diversité des réflexions et des actions développées par la société civile, les citoyens et les syndicats confrontés à ce nouveau pouvoir, et qui dessinent les contours d’une possible gouvernance démocratique des entreprises transnationales. Il s’articule autour de quelques grandes questions :

  • Comment renforcer les cadres juridiques, économiques et politiques pour rendre enfin effective la responsabilité des entreprises transnationales ?
  • Comment reconquérir pour la démocratie des niveaux de prise de décision politique aujourd’hui en grande partie accaparés par les intérêts économiques, notamment dans l’Union européenne ?
  • Comment renforcer les contre-pouvoirs citoyens et syndicaux ?
  • Comment sortir de la dépendance envers les entreprises transnationales qui caractérise la majorité des politiques économiques menées au Nord et au Sud

Pour obtenir un ou plusieurs exemplaires, vous pouvez nous contacter par courriel : animation@coredem.info

Contenu recensé dans la Coredem sur le thème « transnationales ou multinationales » :

Télécharger Le pouvoir des entreprises transnationales ci-dessous.

La collection Passerelle et ses débats

  • Ecoutez les interventions de Paris et Genève

    Le pouvoir des entreprises transnationales a été débattu à Paris et à Genève.
    La société tryphon s’est chargée de la transmission en streaming ainsi que des deux montages audios
    Session à Paris-avril 2011 : Le pouvoir des entreprises transnationales
    La rencontre a rassemblé une quinzaine d’intervenants (...)

  • Voir les interventions à Paris

    En partenariat avec l’Aitec, CRID/Une seule planète, 4D, Basta ! et Altermondes, la rencontre a eu lieu le 6 avril 2011 à Paris.
    Des juristes, chercheurs et représentants des mouvements citoyens ont présenté leurs réflexions et leurs actions autour de trois débats :
    Les enjeux de droit et de (...)