Ecoutez les interventions de Paris et Genève

Le pouvoir des entreprises transnationales a été débattu à Paris et à Genève.

La société tryphon s’est chargée de la transmission en streaming ainsi que des deux montages audios

Session à Paris-avril 2011 : Le pouvoir des entreprises transnationales

La rencontre a rassemblé une quinzaine d’intervenants et plus de 80 personnes pour débattre de l’omniprésence des entreprises transnationales et des leviers d’actions des acteurs de la société civile pour une meilleure régulation du système international, tant économique, financier que politique).

Écoutez le panel d’ouverture de la rencontre. En présence de Yann Queinnec de Sherpa, d’Erik Rydberg et Bruno Bauraind du Gresea, de Brid Brennan du Transnational Institute et de Gustavo Ruben Triana de la Centrale Unitaire des Travailleurs de Colombie, l’accaparement du pouvoir par les transnationales est exposé pour, ensuite, proposer les leviers d’actions possible.

************************

Le premier débat a porté sur les enjeux de droit et de régulation.

Trois domaines d’actions sont présentés :

1) La responsabilité sociétale des entreprises et ses différents instruments par Antonio Manganella- CCFD-Terre Solidaire

2) Les poursuites judiciaires contre les entreprises transnationales et les obstacles qui s’y opposent par Yann Queinnec - Sherpa

3)La réforme du système financier sur lesquelles s’appuient les transnationales par Thierry Philipponat- Finance Watch

Ecoutez les interventions et les débats

\************************

L’Europe des multinationales ? est discutée pour mettre en lumière la main mise des multinationales sur les orientations des politiques européennes.

De l’orientation des stratégies économiques européennes présentée par Olivier Hoedmann du Corporate Europe Observatory aux accords commerciaux et d’investissements mis en exergue par Cécilia Olivet du Transnational Institute en passant par l’organisation d’un accaparement des ressources naturelles dénoncé par Fanny Simon de l’AITEC, retrouvez comment les multinationales s’impliquent dans les politiques nationales et internationales pour asseoir leur pouvoir

\************************

Partout dans le monde, les acteurs de la société civile s’organisent pour endiguer l’omniprésence des multinationales dans les décisions et orientations des politiques nationales et internationales et pour dénoncer les conséquences négatives des activités des entreprises multinationales.

En présence d’Anne-Sophie Simpere des Amis de la terre, les campagnes sur les finances privées et publiques (Banque mondiale, Banque Européenne d’Investissement) sont présentées pour dévoiler les liens étroits entre ces deux types d’acteurs, très impliqués dans le financement de projets de développement dans les pays du sud, à l’origine de l’exploitation des travailleurs et du pillage des ressources.

Frédéric Madelin, de Sud PTT relate les difficultés de mener des actions syndicales tandis que les conditions de travail des entreprises sous-traitantes sont désastreuses. Enfin, Camille Berthoux présente les appels urgents de Peuples Solidaires dans le but de construire des solidarités transnationales pour soutenir les droits au Sud.

Retrouvez les détails des interventions

\************************

Pour la conclusion, Firoze Manji de Pambazuka définit le cadre dans lequel se pose le pouvoir des entreprises transnationales en alertant sur une gouvernance oligarchique du monde pendant que Gustave Massiah (CEDETIM/AITEC) nous offre un panel de propositions et de leviers d’actions pour une convergence des luttes. Ecoutez la conclusion

Session à Genève-Juillet 2011 : Les sociétés transnationales dans le contexte de crise, nouvelles stratégies et défis

A Genève, 30 représentants d’organisations associatives et syndicales se sont réunis pour échanger sur leurs positions dans le but d’envisager les alliances possibles.

Les interventions et débats sont en trois langues : français, anglais et espagnols.

SEANCE 1 : LE POUVOIR DES ENTREPRISES TRANSNATIONALES DANS LE CADRE DES NATIONS UNIES

En guise d’introduction, Meilk Özden -Cetim- (intervention en français) a expliqué la manière dont les sociétés transnationales ont progressivement réussi à concentrer leur pouvoir économique avec les pouvoirs politique et juridique alors même qu’elles sont responsables de violations de droits humains. Il a souligné le manque d’encadrement juridique au niveau international renforçant la montée en puissance des sociétés transnationales.

Erika Gonzalez -OMAL Madrid- (Intervention en espagnol) a résumé les analyses d’Alejandro Teitelbaum concernant le mandant de Ruggie depuis 2004 en insistant sur l’inefficience du Pacte Mondial et des principes de Ruggie qui confortent la position des sociétés transnationales sans proposer un système de contrôle et de normes contraignantes.

Enfin Ana Maria Suarez Franco -FIAN- (intervention en anglais) a mis en perspective les divers moyens d’actions pour répondre à un cadre onusien déficient. Elle a insisté sur l’importance de rassembler des organisations qui se complètent afin d’être présent sur tous les fronts. Retrouvez ces trois interventions

SEANCE 2 : BATAILLES AU SEIN DES CADRES LEGAUX

Ana Maria Suarez Franco -FIAN- (intervention en anglais) a présenté les mobilisations pour faire pression sur les gouvernements pour ratifier et signer le protocole additionnel au Pacte international des droits économiques, sociaux et culturels. Dwight Justice-ITUC-CSI- (intervention en anglais) est revenu sur les stratégies employées par les syndicats internationaux lors des accords passés avec les sociétés transnationales pour terminer sur les instruments juridiques internationales, présentés par Melik Özden (intervention en français). Retrouvez les interventions ainsi que les débats

SEANCE 3 : L’UNION EUROPEENNE FACE A LA CRISE : UNE SOLUTION NEOLIBERALE OU L’ISSU D’UN NOUVEAU PARADIGME ?

Les leviers d’influence des sociétés transnationales au niveau européen par Yiorgos Vassalos -Corporate Europe Observatory- (intervention en anglais) et Les accords de libre-échange et d’investissement mis en cause par Brid Brennan- Transnational Institute (intervention en anglais) rendent compte de l’architecture de l’impunité des sociétés transnationales.

La place a été donné aux alternatives. Alexandra Strickner Attac Autriche (intervention en anglais) a développé les réponses européennes face à la crise. Brid Brennan (intervention en anglais) a présenté les Perspectives du réseau Enlazando Alternativas et du Tribunal Permanent des Peuples. Ecoutez

SÉANCE 4 : LA CONSTRUCTION DES ALLIANCES

Modéré par Firoze Manji -Pambazuka News- (intervention en anglais), la séance a abordé les mobilisations en cours pour envisager les alliances possibles.

Gonzalo Berron, HSA & Enlazado Alternativas (intervention en espagnol) a insisté sur la nécessité de créer des alliances en revenant sur l’ouverture que permet la construction de réseaux tels que le réseau bi régional Enlazando Alternativas dans un contexte d’accords de libre échange. Chantal Peyer Pain Pour le Prochain (intervention en français) a présenté une nouvelle alliance suisse pour mener une mobilisation citoyenne et un plaidoyer autour des instruments de contrôle des activités des STN suisses dans le monde. Enfin, David Boys Public Services International (intervention en anglais) retrace les leviers d’action des mouvements syndicaux face à la privatisation des secteurs publics. Écoutez les mobilisations en débats

Navigation